Magazine

LES RETRAITES SPIRITUELLES

  |   Tourisme, Tourisme/sorties-spectacles   |   Pas de commentaire

Nous qui prônons sans cesse dans ce magazine la nécessité impérieuse d’apprendre à se centrer pour mieux aller à la rencontre de soi-même, quoi de mieux qu’une retraite spirituelle pour y parvenir?

En cette période des fêtes de fin d’année pendant lesquelles bon nombre de personnes se ressentent seules et gèrent difficilement cette solitude, un repli sur soi, une retraite spirituelle est souvent très appréciée.

Une démarche religieuse?

Pas forcément!

Certes, dans la désignation de “retraite spirituelle”, il y a une connotation religieuse évidente, mais il est tellement dommage de s’abstenir d’accéder à un niveau de conscience différent de celui du quotidien sous prétexte qu’on n’est pas croyant…

Faire une retraite spirituelle est une démarche avant tout existentielle. En effet, lors d’une retraite, on met à profit le silence qui nous environne pour aller puiser loin au fond de soi des réponses essentielles à des questions non moins sacrées: qui suis-je? Quels sont mes objectifs? Comment me comporter pour rester dans “le droit chemin” et être digne d’aimer autant qu’être aimé? Encore une référence religieuse, et pourtant il est des personnes qui, sans être croyantes, mettent en pratique les dix commandements d’une façon plus digne et révérencieuse que la plupart des fidèles!

Une démarche spirituelle surtout

La religion est un “ prétexte” à la réflexion lors de la retraite (Jésus reste l’Emblème de la loyauté et de l’Amour absolu envers l’humanité) mais telle une mise en abîme, Jésus que vous apprenez alors à mieux connaître, ne fait que refléter votre propre image dans le miroir de vos émotions. Car vos émotions sont en effet mises à rude épreuve lors de ce bilan de conscience que vous effectuez face à vous-même! Vous touchez alors du doigt ce qu’on nomme la “dimension spirituelle”, cette immensité à coté de laquelle nos vies trépidantes nous font trop souvent passer.

Une impulsion vers la vraie vie

Lorsqu’on ressort d’une retraite, on est comme apaisé, réconcilié avec soi-même. En l’espace de cinq jours on a peut-être même appris qu’être seul face à soi n’était pas si effrayant. En allant sonder notre conscience dans un contexte qui nous éloigne de nos vies habituelles, sans ordinateur, sans téléphone, et sans télévision, il est évident qu’on en sort beaucoup plus structuré. Et la prière du coeur pratiquée durant le séjour nous apprend à sacraliser tout moment de son existence. N’est-ce pas là un formidable moyen d’apprendre enfin à être plus heureux?

Pour en savoir plus sur l’organisation des endroits où les effectuer et les tarifs (tout-à-fait abordables):

www.retraites-spirituelles.e-catho.com

et

www.tourisme-autrement.com

Nous vous conseillons également dans la collection « librio », (deux euros) le petit « guide des retraites spirituelles »,

Karine MICARD

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.