Magazine

Tout feu, tout faux !

  |   Bricolage/décoration   |   Pas de commentaire

Le bioéthanol a le vent en poupe. Pourtant depuis quelques semaines des informations circulent, un tantinet alarmistes : risques de brûlures avec des modèles design posés à même une table de salon (mais les risques sont les mêmes en été avec un barbecue) et émanations de monoxyde de carbone.
 
Il faut dire que le marché est juteux, la concurrence sérieuse et qu’en ces temps de crise on revalorise la vie au foyer, le bien-être et la détente. Or le feu, les flammes en particulier ont toujours exercé un attrait certain chez l’homme. Le feu chauffe, il éclaire, il permet la cuisson des aliments et le bois qui craque, les flammes qui crépitent dans la cheminée savent captiver le regard.
 
Mais qui dit cheminée traditionnelle dit conduit, ramonage, ramassage des cendres, poussières… D’où le succès des nouvelles cheminées au bioéthanol qui s’installent en cinq minutes, partout, au sol, au mur, en intérieur, en extérieur et qui déménagent avec vous !   Combustible d’origine végétale le bioéthanol se verse dans un réservoir réceptacle dont on allume un ou plusieurs brûleurs. Pas de fumée, pas de cendres ni poussières, pas d’odeur. En revanche ne comptez pas sur cette cheminée artificielle pour véritablement vous chauffer. Elle recrée ou crée juste l’ambiance. C’est une flambée décorative qui a un  coût car les prix restent encore élevés.
 
Quant aux émanations de monoxyde de carbone les spécialistes en la matière arguent que ce type de cheminée existe déjà depuis une dizaine d’années dans certains pays européens sans incident reconnu ou déclaré. Soyez vigilants, adressez-vous à des professionnels pour être certains de vous faire plaisir en écartant toute idée de danger. Et comme on n’arrête pas le progrès dans ce domaine également, arrive sur le marché une nouvelle génération de foyers muraux ou sur pieds, un plaisir des flammes sans entretien ni stockage, une gamme ultra contemporaine de foyers cette fois-ci électriques qui allient esthétique exceptionnelle et fonctionnalité . C’est la marque Tulp d’origine hollandaise qui signe ce nouveau concept particulièrement économique puisqu’il faut compter 17 centimes d’euros de l’heure en pleine puissance (1550 W) pour chauffer une pièce d’environ 30m2  (pour une maison bien isolée et une hauteur de sous plafond stands de 2,50m).
 
                                                                                  Martine VIAL
 
Nouveaux foyers électriques : Tulp distribué par  Best Fires 05 59 93 23 89

Foyers au Bioéthanol :

Ecosmar Fire : www.ecosmartfire.com et 0820 200 312

37°2° : www.37degres2.fr

Alphra : 03 89 83 93 61

 

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.