Magazine

CONNAISSANCE DE SOI : LE NATURISME REND-T-IL HEUREUX ?

  |   Coaching, Connaissance de soi   |   Pas de commentaire

Le naturisme rend-t-il heureux ?

Après l’expérimentation positive du Naked Friday (le travail dévêtu) dans des entreprises en Angleterre et en Californie, une étude menée par des chercheurs de l’Université Goldsmiths à Londres concluait en janvier dernier que « participer à des activités naturistes mène à une plus grande satisfaction dans la vie en général ».

Alors que la prochaine journée mondiale du naturisme aura lieu le lundi 5 juin 2017, il est temps de s’interroger sur notre rapport à la nudité et les effets du naturisme sur notre bonheur.

Le point avec Pascal, co-fondateur du réseau social 100% naturiste Zerokini et les témoignages d’adhérents.

Quand le naturisme permet un autre regard sur la nudité, libère le corps et l’esprit

Selon l’étude menée par des chercheurs de l’Université Goldsmiths à Londres et publiée en janvier 2017 dans Journal of Happiness Studies, « le naturisme est une manière d’être plus heureux dans la vie ».

Pour étudier les effets du naturisme sur le bonheur, une équipe de chercheurs psychologues dirigée par le Dr Keon West, a interrogé 850 Britanniques d’âges et d’origines diverses. Parmi les sondés, ceux qui passent le plus de temps nu ou partiellement nu ont déclaré apprécier davantage leurs corps, mais aussi avoir une vision plus positive d’eux-mêmes et de la vie en général.

Ceux qui pratiquent le naturisme de manière régulière ou plus longtemps sont par ailleurs ceux qui se disent le plus heureux. Les chercheurs indiquent dans leur conclusion: «Participer à des activités naturistes mène à une plus grande satisfaction dans la vie en général, permet d’avoir une image de son corps plus positive et une plus grande estime de soi ».

Se confronter à la « vraie » nudité, c‘est bon pour le moral !

En 2009, un sondage « Les femmes et la nudité » réalisé par l’Ifop révélait que 52 % des Françaises n’aimaient pas leur corps et que près d’un tiers d’entre elles préféraient faire l’amour dans le noir pour la même raison.

Et si à force d’exhiber à tout-va des corps jeunes, minces et fermes dans la publicité, la mode, la musique ou le cinéma, on finissait par voir notre corps d’un mauvais œil, par croire qu’il n’est pas « normal » ?

Pascal, co-fondateur du réseau 100% naturiste Zerokini, déclare :

Notre société veut nous faire croire à la libéralisation des corps mais l’image de la nudité que l’on nous renvoie est au contraire un carcan. L’idée du corps idéal est vécue, consciemment ou inconsciemment, comme une tyrannie. La nudité « photoshopée » du papier glacé, loin de libérer le corps, empêche d’être à l’aise avec sa propre nudité. Le naturisme permet au contraire, de retrouver un rapport au corps, sincère, véritable. Quand on pratique le naturisme, on côtoie d’autres gens nus, qui comme nous, n’ont pas ce corps que l’on veut nous faire croire idéal, normal. Leurs corps « non- idéalisés » nous rassurent sur notre propre corps et ses imperfections… Et ça, en plus d’être bon pour le moral, ça booste l’estime de soi !

Bien vivre sa nudité libère la confiance et les potentiels

… à la ville et au travail !

C’est en effet la thèse que défend le psychologue d’affaires britannique David Taylor, qui va jusqu’à initier le Naked Friday. À l’image du Friday Wear qui invite à travailler en tenue décontractée le vendredi, le Naked Friday consiste cette fois à travailler nu ! Plusieurs entreprises osent l’expérience, notamment en Angleterre et en Californie, aux États-Unis.

Au sein de l’agence d’événementiel et de création de contenus The Bold Italic, les collaborateurs constatent que l’expérience est propice à une «ambiance de camaraderie, mais aussi à une communication améliorée et une créativité accrue ».

Pour le psychologue David Taylor, qui a théorisé cette pratique et ses bienfaits dès 2009, « la nudité entre collègues permet de renforcer la cohésion de groupe, de libérer les énergies créatives et de pacifier les relations au sein de l’entreprise ».

Même si Pascal ne travaille pas nu, le co-fondateur de Zerokini est convaincu des effets libérateurs du naturisme sur nos potentiels professionnels :

La nudité nous rend plus forts. Tout d’abord, comme évoqué précédemment parce qu’elle permet de gagner en estime de soi, mais aussi parce qu’elle facilite les relations d’égalité, d’écoute, de respect et de tolérance. Dans ce contexte, chacun ose beaucoup plus facilement s’exprimer, défendre ses idées, laisser parler sa créativité… Tout cela contribue à la cohésion de groupe ou d’équipe en entreprise, au développement de soi et, dans un objectif plus professionnel, à la performance.

Un effet libérateur que « LionSev », membre du réseau Zerokini, a ressenti très tôt dans sa pratique du naturisme.

« J’ai fait pour la première fois du naturisme à 14 ans au Cap d’Agde – à l’époque où le cap n’était pas un club libertin ! – invité par ma sœur, et ce fut une libération instantanée sans aucune gêne. Depuis, mettre des vêtements est devenu pour moi une contrainte sociale et thermique. Le

naturisme m’apporte la liberté du corps et de l’esprit et cela me rend heureux. »

Le naturisme, une clé du bonheur ?

Pour « Jason-69 », la question ne se pose même pas :

« Je suis né naturiste et depuis l’enfance je ne supporte pas le carcan des vêtements. Parce que nu je me sens libre et bien dans ma peau, le naturisme ne m’apporte que du bonheur ! (…) Chacun vit sa nudité comme il le veut, cela s’appelle la tolérance, mais, une chose est sûre, c’est que dans le naturisme, la nudité se vit toujours dans le respect des autres et de soi-même. (…) Je souhaite que chacun découvre le bonheur de vivre le naturisme comme je le vis et de toujours de garder la bonne natitude ! »

« Claude », également membre du réseau Zerokini, a quant à lui changé de vie pour vivre pleinement sa philosophie du naturisme. Il est installé depuis 4 ans dans le village naturiste de Leucate.

« Évidemment on ne s’installe pas, par hasard, dans un village naturiste à l’année – donc pour en faire sa résidence principale – mais seulement par conviction que ce mode de vie peut permettre de s’épanouir et de rendre donc plus heureux. Je n’ai aucun regret de la décision que j’ai prise, puisque je recherchais ce mode de vie, cette façon de vivre en liberté avec la nature, avec d’autres personnes, qu’elles soient touristes de passage ou résidents comme moi. C’est aussi le respect de son corps et donc le respect de soi. C’est également une façon de pratiquer le naturisme sans avoir à me cacher. »

Zerokini, le réseau social qui fait rimer naturisme avec bonheur !

Avec 57 pays représentés, 35 000 discussions engagées, 1 500 vidéos, et 15 000 photos, Zerokini est devenu depuis sa création en 2014, le réseau social référent en Europe pour véhiculer les valeurs de tolérance, de respect de soi, de la nature et des autres, communes à tous les naturistes.

Pour faciliter les échanges des milliers de membres qui participent à ses forums et discussions, Zerokini leur met en plus à disposition un webcam chat qui permet non seulement des échanges et discussions instantanées mais aussi le partage de la

nudité dans la continuité de ce qui est pratiqué les beaux jours dans les centres ou plages.

Avec des milliers de membres qui participent à ses forums et discussions par visiochat, Zerokini permet d’aborder des sujets aussi riches que variés :

  •   Le naturisme et… : les lois, la famille, le handicap, les religions, la santé, l’argent, les pratiques ;
  •   Les lieux naturistes : à la plage, à la montagne, à la campagne, à l’étranger ;
  •   L’environnement : énergies renouvelables, climats, covoiturage, initiatives ;
  •   L’emploi : recherche et offre ;
  •   Le bien-être et le développement personnel: alimentation, activités

    physiques, spiritualité ;

  •  Le « café naturiste » : copains, cuisine, santé, des jardiniers, informatique ;
  •   Les coups de cœur et coups de gueule ;
  •   La société, l’économie, etc.

    Pascal, confie,

    Tout comme le naturisme n’est pas une religion ou un dogme, Zerokini n’est pas une communauté à visage unique. Notre réseau est le reflet de la diversité des naturistes comme eux-mêmes sont le reflet de notre société. Zerokini a choisi, dès son lancement, d’ouvrir les forums à tous les sujets pour des échanges riches et pérennes.

    A propos des fondateurs de Zerokini

    Bien sûr, Christian et Pascal, les fondateurs de Zerokini sont tous deux naturistes et partagent les mêmes valeurs de respect, de liberté et d’amour de la nature. Ils ont aussi pour point commun l’envie de créer un véritable espace web dans lequel l’échange et le dialogue se font sans voile. Pour ce faire, ils jouent la carte de la complémentarité.

    Passionné d’internet et des nouvelles technologies, Christian s’occupe de la partie ingénierie et Pascal, dont c’est le métier, supervise la communication et le développement de Zerokini. Une aventure née de la rencontre des deux hommes et de la même envie de s’engager pour des valeurs communes au naturisme.

    Leur ambition ? Que le naturisme puisse se vivre toujours plus librement, plus simplement…

    Pour en savoir plus

    https://www.zerokini.com/

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire