Magazine

EVENEMENT : PAQUES

  |   Événements   |   Pas de commentaire

Avec la fête de Pâques, on voit revenir chez les chocolatiers et les confiseurs les délicieuses cloches en chocolat ou en sucre. La cloche est un des symboles de cette fête chrétienne. Dans notre région, il est habituel de raconter aux enfants que les cloches partent pour Rome et reviennent à Pâques, chargées d’œufs qu’elles déposent dans les jardins.

PÂQUES, FÊTE DU PRINTEMPS!!!

 

Avant d’être une célébration religieuse, Pâques était une fête païenne célébrant l’arrivée du printemps, de l’espoir et du renouveau.

 

Pâques annonce le réveil de la nature, le passage de l’hiver au printemps, des terres en repos aux semailles nouvelles, de la mort à la vie.

Suite aux jours d’hiver froids et courts, la venue du printemps symbolise le renouveau de la vie.

Du XI ème au XVIII ème siècle, l’année commençait même à Pâques.

 

Les premières civilisations célébraient déjà le retour du printemps. Depuis l’Antiquité, l’oeuf est un objet de culte dans de nombreuses cultures (chez les Perses, les Egyptiens, les Celtes, les Grecs…) et sert d’offrande pour célébrer l’arrivée du printemps, le renouveau de la vie. -Offrir un œuf, symbole de fécondité et de fertilité, est un souhait de prospérité.

-Dès 1500 avant Jésus-Christ, les civilisations méditerranéennes marquaient le début du printemps par le sacrifice d’un agneau, offrande destinée à honorer les dieux dans l’espoir de favoriser la fécondité des troupeaux.

 

Le nom anglais « Easter », correspondant à la fête de Pâques, viendrait du nom « Eostre », dieu du printemps vénéré par les anciens Saxons : lorsqu’ils se convertirent au christianisme, ce nom fut associé à la fête de Pâques.

 

Origine des cloches de Pâques

 

Cette tradition prit naissance lorsque vers le VIIe siècle, l’Eglise interdit de sonner les cloches en signe de deuil entre le Jeudi Saint et le Dimanche de Pâques pour commémorer le temps qui s’écoula entre la mort du Christ et la résurrection. Pour le voyage, les cloches se munissent d’une paire d’ailes, de rubans ou sont transportées sur un char. Les enfants ont beau regarder dans le ciel, ils ne parviennent jamais à voir ces fameuses cloches de Pâques. Leur déception est cependant vite oubliée en découvrant les oeufs cachés dans les jardins. Il n’en fut cependant pas toujours ainsi. En effet, des superstitions restées vivaces dans les campagnes avant le VIIeme siècle, poussent les agriculteurs à voir dans le ciel des cloches  » brillantes et rougeoyantes « . De nombreux paysans affirment en avoir vu filer au-dessus de leurs champs en faisant entendre un bourdonnement. En 587, Grégoire de Tours notait:  » Nous vimes pendant deux nuits de suite, au milieu du ciel, une espèce de nuage fort lumineux qui avait la forme d’un capuchon  » (1)

 

Durant cette période avant Pâques, les cloches sont remplacées par des crécelles ou des martelets.

 

Mais savez-vous qui a inventé la cloche ?

 

Origine de la cloche: de la Chine aux clochers des églises

 

Dès que l’homme sut créer des vases en argile, il se rendit compte qu’en les heurtant, ceux-ci produisaient un son; il avait inventé la cloche.

 

La cloche est certainement l’un des premiers instruments sonores créés par l’homme. On trouve ainsi des cloches de bois réalisées par quantité de peuplades primitives.

 

Un document chinois daté de 2260 avant Jésus-Christ rapporte que l’Empereur Hoang-ti fit fondre douze cloches. Des cloches de bronze datées de 1100 avant J.C. ont été retrouvées en Chine. Le plus vieux carillon date de 500 avant Jésus-Christ. Composé de 65 cloches, il était également d’origine chinoise.

 

La Chine est donc le berceau de la cloche. Cette technique se répandit aux Indes, puis via les vallées du Tigre et de l’Euphrate en Egypte. La cloche gagna alors le monde méditerranéen où sa présence est attestée vers 700 avant J.C. Les Grecs et les Romains s’en servaient notamment pour réveiller les esclaves et les appeler.

 

La cloche pénétrera en Gaule et c’est principalement l’Eglise catholique et plus particulièrement les moines qui vont en faire un instrument religieux. St Patrick emmena en Irlande (vers 440) de nombreux évêques mais également des fabricants de cloches. Celles-ci étaient en fer brazé et devaient être frappées par un maillet. La cloche servait essentiellement à appeler les moines aux offices religieux. La mention du premier clocher apparaît en 735.

 

Charlemagne ordonne que les prêtres fassent sonner les cloches à certaines heures du jour et de la nuit (801). En 817, il fut décidé que chaque église paroissiale devait être munie d’au moins deux cloches.

 

La tradition d’offrir des oeufs décorés est bien antérieure au christianisme. L’œuf est symbole de vie et de renouveau; c’est l’image d’une vie nouvelle. Il était tout désigné pour devenir un symbole de Pâques et exprimer le renouveau inauguré par la résurrection.

 

Comme il était interdit de manger des oeufs pendant le carême, on se trouvait à Pâques devant une grande quantité d’œufs. Alors a partir du moyen-âge on a pris l’habitude de s’offrir des oeufs décorés. L’œuf de Pâques a donné naissance à beaucoup de coutumes très diverses selon les pays. Les Églises Orthodoxes Russe, Grecque, Roumaine connaissent une tradition qui remonte au Haut moyen age, d’une bénédiction et d’une distribution d’œufs teints au début ou à la fin de la grande célébration pascale. En occident, la tradition chrétienne remonte au 12-13eme siècle.

 

En Pologne, comme en Russie, la tradition la plus typique est la peinture et la décoration de l’œuf de Pâques. En Norvège et en Pologne, il y a des petits combats d’œufs. En Allemagne, on accroche des oeufs décorés à la main à des petits branchages. En Pologne et en Italie, on décore la table avec des oeufs pour le repas de Pâques. En Russie, on porte des oeufs au cimetière sur les tombes de la famille.

 

On a actuellement un peu oublié le symbolisme chrétien des oeufs de Pâques : la vie nouvelle de la résurrection.

  1. Les œufs de Pâques précieux

 

Le roi Louis XIV, distribuait en personne des oeufs peints à la feuille d’or à ses courtisans

 

A la cour des rois d’Angleterre et des rois de France on offrait des oeufs magnifiques. La surprise contenue dans l’œuf est une tradition qui remonte au 16ème siècle, et certaines sont même passées à l’histoire tant elles étaient exceptionnelles : c’est le cas de la statuette de Cupidon renfermée dans un énorme oeuf de Pâques offert par Louis XV à Madame du Barry.

 

Carl Fableau est le créateur d’œuf précieux des Tzars Tout l’histoire débuta en 1884 alors que Fableau fabriqua un oeuf de Pâques commandé par le Tzar Alexandre III pour son épouse bien-aimée, la tzarine Maria. Fableau s’inspirait de l’art byzantin.

  1. Les oeufs de Pâques en chocolat

 

Ce n’est qu’au XVIIIème siècle, en France, qu’on décide de vider un oeuf frais et de le remplir de chocolat. Puis, on a fait des oeufs en chocolat. On les cache dans le jardin et les enfants doivent les trouver.

 

Dans les pays catholiques, ce sont les cloches de Pâques qui les ramènent de Rome. Dans les pays germaniques, c’est le lièvre ou le lapin qui les dépose dans les jardins.

 

Si le lapin et le lièvre sont les cacheurs d’œufs de Pâques privilégiés, d’autres animaux peuvent tenir ce rôle : la poule (au Tyrol), le coucou (en Suisse), la cigogne (en Alsace et dans la région de Thuringe en Allemagne), le renard (en Westphalie en Allemagne).

  1. Les cloches de Pâques

La tradition des cloches de pâques a débutée vers le VIIe siècle en Europe.

 

A cette époque, l’Eglise interdit de sonner les cloches en signe de deuil entre le Jeudi Saint et le Dimanche de Pâques pour commémorer le temps qui s’écoula entre la mort du Christ et la résurrection. Les cloches ne sonnent donc pas du Vendredi Saint au Dimanche de Pâques et pour signaler les offices, on remplace donc le bruit des cloches par une crécelle.

 

La légende, dans certains pays catholiques et particulièrement en France, affirme que, le soir du Jeudi saint, elles partent à Rome où le Pape les bénit. Le matin de Pâques, les cloches reviennent en carillonnant pour annoncer la joie de la résurrection du Christ. A Rome, elles se chargent d’œufs de Pâques qu’elles répandent à leur retour dans les jardins. Les enfants vont alors les chercher. Pour le voyage, les cloches se munissent d’une paire d’ailes, de rubans ou sont transportées sur un char.

 

En Italie le Jeudi saint en signe de deuil, on attache les cloches des églises pour éviter qu’elles ne sonnent. A Pâques, les cloches, défaites des liens, peuvent de nouveau sonner

La tradition du silence des cloches prit naissance lorsque, vers le 7ème siècle, l’Église interdit de sonner les cloches en signe de deuil entre le Jeudi Saint et le Dimanche de Pâques pour commémorer le temps qui s’écoula entre la mort du Christ et sa résurrection. Les cloches ne sonnent donc pas du Vendredi Saint au Dimanche de Pâques, elles restent muettes pendant la mort du Christ. Aux offices, on remplace la clochette par une crécelle.

 

La légende, dans certains pays catholiques et particulièrement en France, affirme que, le soir du Jeudi saint, elles partent à Rome où le Pape les bénit. Le matin de Pâques, les cloches reviennent en carillonnant pour annoncer la joie de la résurrection du Christ. A Rome, elles se chargent d’œufs de Pâques qu’elles répandent à leur retour dans les jardins. Les enfants vont alors les chercher. Pour le voyage, les cloches se munissent d’une paire d’ailes, de rubans ou sont transportées sur un char.

 

En Italie le Jeudi saint en signe de deuil, on attache les cloches des églises pour éviter qu’elles ne sonnent. A Pâques, les cloches, défaites des liens, peuvent de nouveau sonner.

  1. Traditions locales de Pâques

 

On mange des gâteaux en forme de colombes (en Italie)

 

On décore les maisons pour la fête de Pâques (en Allemagne)

 

On accroche des oeufs aux branches d’un arbuste (en Allemagne)

 

On mange du jambon (en Angleterre et en Allemagne)

 

On danse dans les rues (en Angleterre)

 

On fait les décorations en jaune (dans les pays scandinaves)

 

Les enfants se déguisent en sorcières la veille de Pâques (en Finlande et en Suède)

 

On asperge d’eau la famille et les amis et on asperge les champs d’eau bénite (en Pologne)

 

On dépose des oeufs sur les tombes des parents au cimetière (en Russie)

 

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.