Magazine

AMOUR : LES ORIGINES DE NOEL

  |   Amour   |   Pas de commentaire

Histoire de la fête de noël

On a toujours cru que Noël fêtait la naissance de Jésus Christ mais quand on fait des recherches, on s’aperçoit qu’on fêtait Noël bien avant sa naissance

Les origines du mot Noël sont diverses et très souvent controversées. Certains disent qu’il pourrait venir du latin « natalis dies », qui signifie « jour de naissance ». Un peu partout en Europe, le terme a pris des couleurs différentes: Noël, Noué et Noié en France, Natale en Italie, Natal au Portugal, Navidad en Espagne.

D’autres prétendent que les origines du mot Noël sont gauloises, le mot Noël viendrait de deux mots gaulois « noio » (nouveau) et « hel » (soleil). Cette origine fait référence au caractère profane de la fête et notamment à la fête du solstice d’hiver fêtée par les Gaulois.

Comme toujours les grandes fêtes religieuses chrétiennes et les fêtes païennes se superposent , ce qui fait qu’il est difficile de retrouver les origines exactes du mot Noël.

On découvre aussi qu’au Moyen-Âge, Noël ! Noël ! était le cri de joie poussé par le peuple à l’arrivée d’un heureux événement.

La fête de Noël Depuis l’antiquité, l’homme a toujours fêté le solstice d’hiver

Et c’est à partir de cette date que les jours commencent à rallonger. Depuis que l’homme cultive la terre, il attend avec impatience le retour du soleil et le dégel, qui apporteront les promesses de fécondité de la terre, dont dépendra la nourriture à venir.

– Cette date était aussi très importante dans l’empire romain parce que depuis le règne d’Aurélien (275 après JC), l’empereur romain était considéré comme une incarnation divine, et sa date symbolique de naissance était le 25 décembre. Lorsque les Romains se convertirent au christianisme, la date resta, mais l’affectation changea !

– Dans l’Égypte ancienne, le soleil nouvellement né était représenté par l’image un jeune enfant

Des le premier siècle avant J-C, on célébrait à Rome le culte de Mithra, d’origine persane, importé à Rome par les légionnaires romains. Mithra était la divinité perse de la lumière. On fêtait le 25 décembre, pour le solstice d’hivers, la naissance de Mithra le soleil invaincu (Dies natalis solis invicti). On le fêtait par le sacrifice d’un jeune taureau.

En 274, l’empereur Aurélien déclare le culte de Mithra religion d’état et il fixe la célébration du solstice au 25 décembre

– C’est à partir du IVème siècle que l’Église a adapté la fête païenne du Solstice, en lui donnant un sens nouveau. Noël n’est pas la fête de la naissance de Jésus, dont on ne connaît pas la date exacte, mais la célébration du Seigneur venant dans le monde.

– Au début du christianisme, la fête de Noël n’existait pas. Seule la Résurrection du Christ donnait lieu à une célébration.

– Il faut savoir que la première messe de minuit fut célébrée le soir Noël de 440 par le pape Sixte III.

– Sous son règne Charlemagne instaura les trois messes de Noël, usage qui s’étendit à tout son Empire !

– A partir du 12ème siècle, la fête de Noël devint la plus importante de l’Occident chrétien.

Et petit à petit, la fête de Noël va prendre la forme que nous lui connaissons actuellement.

La fête de Noël s’est répandue progressivement en Europe. Elle a été célébrée à la fin du V° siècle en Irlande, au VII° en Angleterre, au VIII° en Allemagne, au IX° dans les pays scandinaves, au IX° et X° dans les pays slaves.

A partir du XII°, la célébration religieuse est accompagnée de drames liturgiques, les « mystères » qui mettent en scène l’adoration des bergers ou la procession des mages. Ces drames liturgiques se jouaient primitivement dans les églises, puis sur les parvis. Les crèches d’église apparaissent en Italie au XV° et l’arbre de Noël en Allemagne au XVI°. Puis les crèches familiales, napolitaines puis provençales, se développent a partir du XVII°.

Au moment de la Réforme en1560, les protestants s’opposent à la crèche et préfèrent la tradition de l’arbre de Noël. Avec la contre réforme au XVII° , les représentations des drames liturgiques sont interdites parce qu’elles sont devenues trop profanes.

Au XIX°, le père Noël apparaît aux États-Unis. Il se répand en Europe après la deuxième guerre mondiale. A partir du XIX°, les organismes de charité offrent aux plus démunis le traditionnel repas de Noël. Actuellement, Noël tend à devenir principalement une fête de l’enfant et de la famille.

 

  1. Noël est aussi message de paix »Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre !  » : voilà ce que chantaient les anges à la naissance du Christ. L’annonce de la naissance du messie est un message de paix.

Le pape adresse chaque année pour Noël un message de paix au monde.

 

  1. Jour de Noël et le partage

Pour tous ceux qui d’une certaine manière se trouvent exclus de la fête, il importe de faire partager la joie de Noël.

La veille au soir du jour de Noël, les petits frères des Pauvres réveillonnent avec les personnes âgées. Des associations caritatives, comme le Secours catholique, organisent le jour de Noël des distributions de cadeaux pour les sans domicile fixe, les isolés, les malades, les personnes âgées.

C’est la troisième messe de Noël, qu’on appelle la « messe du jour », qui exprime le mieux la signification profonde de Noël

Les Marchés de Noël

Dès 1570, Strasbourg déploie son Marché de Noël autour de sa prestigieuse cathédrale.

Depuis lors, son rayonnement en Europe n’a fait que croître, grâce à sa tradition de commerce mais aussi à son esprit de tolérance et d’humanisme qui font son histoire et son identité.

C’est à une promenade aventureuse et savoureuse qu’invitent les Marchés de Noël. Les centaines d’artisans présents, riches en talents, sont autant d’invitations aux découvertes les plus envoûtantes, à l’image du Marché des Bredle, délicieux petits gâteaux que l’on prépare traditionnellement pendant la période de l’Avent.

ORIGINES DU PERE NOEL

En 1904, on retrouve le Père Noël dans les noms propres du Nouveau Larousse illustré.

Père Noël – Coca cola Coca-Cola, en 1931, utilise le Père Noël dans une série de publicités pour son produit vedette. L’image du Père Noël portant les couleurs de Coca-Cola, le rouge et le blanc, ayant un ventre rebondi et un air jovial, conçu par le dessinateur Haddon Sundblom sera rapidement diffusée à travers le monde.

En France, les catholiques avaient déjà pour habitude de s’échanger des cadeaux pour célébrer la naissance du Christ le soir de Noël, mais ce sont les américains qui, pendant la Deuxième Guerre mondiale, ont popularisé le Père Noël dans le vieux continent.

De nos jours, le Père Noël est utilisé, le 25 décembre à des fins publicitaires dans plusieurs pays non catholiques, dont la Chine.

Il est, cependant, un personnage très attendu par les enfants qui ne cessent de lui écrire et de l’inviter à leur table le soir de Noël…Même LA POSTE a aujourd’hui, un bureau et une adresse spéciale qui lui sont attribués dès fin novembre pour que nos chérubins puissent lui demander d’exaucer leurs vœux.

Pour cela, il faut qu’ils adressent un courrier ou un dessin au Père Noël, LA POSTE avant le 19 Décembre. Toutes les lettres sont renvoyées sur LIBOURNE où elles sont traitées et données au Père Noël. En réponse, LA POSTE leur renvoie une carte postale et un théâtre en papier avec personnages à monter comme cadeau. Il faut savoir que chaque année, 1430 000 lettres et 181200 mails sont envoyées par ces enfants dont la moitié demandent au Père Noël une liste de cadeaux et l’autre moitié lui demandent d’exaucer un vœu pour un membre de leur famille.

www.laposte.fr

www.laposte.fr/pere-noel

cliquer dans « écris au père noël.

TRES JOYEUX NOEL A TOUS !

Chantal ROLLAND

 

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.