Magazine

BEAUTE : DES HOMMES ET DES POILS

  |   Beauté/forme   |   Pas de commentaire

Enquête sur les différentes formes de pilosité faciale masculine

Enquête Ifop / O’Barbershop publiée à l’occasion du mois de la moustache (Movember)

A l’occasion du Movember qui incite les hommes à se laisser pousser la moustache pour sensibiliser le public aux maladies masculines, O’Barbershop, fournisseur de référence des barbiers français, a souhaité faire le point sur les tendances actuelles en matière de pilosité faciale masculine. Les données sur le sujet étant rares, voire inexistantes, l’Ifop a donc mené, à la fois auprès de l’ensemble des Français et des Parisiens, une grande enquête permettant de mesurer la proportion de barbus et de moustachus chez les hommes mais aussi quels sont les goûts des femmes en la matière.

Conduite auprès d’un échantillon représentatif de la population française (2 000 personnes âgées de 18 ans et plus) et d’un échantillon représentatif de population parisienne (2 007 personnes âgées de 18 ans et plus), cette étude montre que la tendance à une pilosité faciale de plus en plus fournie chez les hommes correspond aux attentes des femmes, en particulier des plus jeunes.

Les chiffres clés de l’enquête :

A peine 4% des hommes âgés 18 ans et plus portent habituellement une moustache ;

On recense en revanche 40% de barbus, dont 24% d’hommes portant une barbe de trois jours, 8% une barbe de dix jours et 6% une barbe complète (courte ou longue) ;

La confrontation de ces résultats avec les rares données antérieures confirme un retour en force de la barbe : la proportion de barbus en France étant passée de 33% à 40% en moins de 2 ans.

Les autres formes de pilosité faciale restent quand elles marginales : seuls 3% des Français portent habituellement un bouc et à peine 1% d’entre eux déclarent porter une barbiche ;

De leur côté, les femmes sont très partagées sur le sujet : si 50% d’entre elles trouvent les hommes rasés de près les plus sexy, elles sont à peu près autant à préférer les barbus (45%)

Mais sur ce point, les jeunes filles expriment massivement leur préférence pour les barbus : 81% des moins de 25 ans et 63% des 25-34 ans trouvent que les hommes sont plus sexy avec une barbe

LES PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS DE L’ENQUÊTE

De manière générale, les formes de pilosité faciale adoptées par la gent masculine correspondent peu ou prou aux goûts des femmes en la matière.

Aujourd’hui, en France, les hommes pourvus d’une pilosité au visage (exemples : barbe, moustache, bouc,…) sont quasiment aussi nombreux (48%) que les hommes rasés de près (52%).

En effet, la proportion de Françaises trouvant les hommes rasés de près les plus sexy (50%) est quasiment identique à la proportion d’hommes habituellement rasés de près (52%) ;

De même, la proportion de Françaises préférant les barbus (45%) est assez proche de la proportion de barbus en France (40%) même si les styles de barbes qui ont la faveur des femmes divergent sensiblement des pratiques observées dans la gent masculine ;

Les autres formes de pilosité ont un nombre d’adeptes encore plus faible dans la gent féminine (5%) que masculine (8%) : les moustachus sont par exemple appréciés par à peine de 2% des femmes, alors qu’ils pèsent deux fois plus dans la gent masculine (4%).

En dehors de périodes exceptionnelles comme le « movember » où les Français sont appelés à se faire pousser la moustache, la proportion de moustachus est marginale : à peine 4% des hommes âgés 18 ans et plus affichent habituellement des bacchantes au visage ;

La barbe est nettement plus répandue : on recense 40% de barbus au sein de population adulte masculine, dont 24% d’hommes portant une barbe de trois jours, 8% une barbe de dix jours et 6% une barbe complète (courte ou longue) ;

Les autres formes de pilosité faciale sont adoptées dans des proportions très limitées : seuls 4% des Français âgés de 18 ans et plus portent habituellement un bouc et à peine 1% d’entre eux déclarent porter une barbiche.:

 

À PROPOS DE L’ETUDE :

Etude Ifop pour O’Barbershop réalisée auprès :

– d’un échantillon de 2 000 personnes, représentatif de la population résidant en France métropolitaine âgée de 18ans et plus

– d’un échantillon de 2 007 personnes, représentatif de la population parisienne âgée de 18 ans et plus.

La représentativité de chaque échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification géographique : par région et catégorie d’agglomération pour la population française, par arrondissement pour la population parisienne. L’étude a été réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 17 au 19 octobre 2016 pour l’échantillon de la population française et du 16 septembre au 3 octobre 2016 pour l’échantillon de la population parisienne.

L’enquête a été menée auprès :

– d’un échantillon de 2 000 personnes, représentatif de la population française          âgée de 18 ans et plus.

– d’un échantillon de 2 007 personnes, représentatif de la population parisienne âgée de 18 ans et plus

La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification :

– par région et catégorie d’agglomération pour l’échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

– par arrondissement pour l’échantillon représentatif de la population parisienne âgée de 18 ans et plus.

Ces quotas ont été définis à partir des données du recensement de l’INSEE pour la population âgée de 18 ans et plus (RP-INSEE 2012).

Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne :

– du 17 au 19 octobre 2016 pour l’échantillon représentatif de la population française

– du 16 septembre au 3 octobre 2016 pour l’échantillon représentatif de la population parisienne

IFOP | François KRAUS | 01 72 34 94 64 | francois.kraus@ifop.com

O’Barbershop | Antoine ROUVROY| 06 73 09 90 22 | antoine@obarbershop.com

 

LE POINT DE VUE DE L’IFOP :

Si le visage glabre reste encore la norme chez une courte majorité de Français, la tendance est incontestablement à une pilosité faciale plus fournie, en particulier chez des jeunes hommes qui sont massivement encouragés à porter la barbe par les femmes de leur âge. Dépassant largement les frontières des « bobos » et autres « hipsters », le port de la barbe a donc gagné, par processus d’imitation sociale, une grande partie de la population masculine sans pour autant perdre totalement son caractère subversif, sa dimension religieuse ou son rôle de distinction sociale.

En effet, les résultats de cette étude montrent bien que l’apparence pileuse joue, au même titre que les vêtements, un rôle important dans le processus d’affirmation de son style de vie, de sa vision de la société ou de son identité (ex : sexuelle, religieuse…). Aujourd’hui comme hier, la barbe reste donc un identificateur social chargé de sens, un marqueur de différenciation important entre les hommes, en particulier pour ceux qui veulent en faire un signe de distinction [1] par rapport à la majorité dominante. Se cristallise ainsi autour des différentes formes de pilosité faciale l’affirmation de modes ou styles de vie distincts, la diversité du paysage pileux en France reflétant d’une certaine manière la façon dont chacune des catégories de la population masculine se représente l’image légitime de l’homme.

 François Kraus, directeur des études politiques au département Opinion de l’ifop

 A PROPOS DE O’BARBERSHOP : Distributeur de cosmétiques pour homme de caractère

 Créé en 2015, O’Barbershop déniche les produits utilisés par les barbershops les plus réputés à travers la planète, pour n’en sélectionner que la crème de la crème. Une dizaine de marques au total, dont les plus cultes de  » l’univers Barbershop » qui étaient encore introuvables en France, tout comme des pépites confidentielles réservées aux connaisseurs.

Un énorme succès plébiscité par les barbiers professionnels français, qui sont désormais plus d’une centaine à se fournir chez O’Barbershop en soins pour barbe, rasage et cheveux. On y compte les barbiers français les plus reconnus, fiers d’utiliser et de proposer à leurs clients des produits premium et pointus qu’on ne retrouve pas à tous les coins de rue.  

Afin de satisfaire les Gentlemen français, O’Barbershop a lancé son e-shop en octobre 2015, destiné aux particuliers. Avec déjà plus de 1800 clients fidèles en à peine un an, c’est LA référence incontournable pour les hommes de caractère.

O’Barbershop révolutionne l’approche de la cosmétique pour homme, en offrant aux Gentlemen des produits triés sur le volet pour prendre soin de leur belle gueule.

Enjoy Gentlemen!

www.obarbershop.com

 

 

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.