Magazine

COMMUNIQUER AVEC VOS ENFANTS

  |   Coaching, Connaissance de soi   |   Pas de commentaire
En Amour, au travail, en famille, en collectivité, etc…il n’est pas toujours facile de savoir dire oui, non, « je t’aime », je veux, je ne veux pas etc..

Martine Jouffroy, spécialiste de la famille, des enfants et des relations grands parents-petits enfants :

                 Comment communiquer en famille, avec les enfants ?
Les parents sont souvent démunis face à certains comportements de leurs enfants : échec scolaire, introversion excessive, troubles de l’alimentation,… Il s’agit alors de démasquer ce qui ce cache derrière le symptôme et de reprendre une communication lorsque le contact est devenu difficile.
Comment faire ?

Devez vous laisser les enfants libres pour être des parents  » cools  » à leurs yeux, ou au contraire ériger des règles et lois intransigeantes au risque de voir vos enfants se braquer ?!
Devant un problème d’autorité, il est parfois délicat de trouver la bonne mesure. C’est un véritable défi pour vous,,les parents !

La communication non violente vise à établir entre le parent et l’enfant une relation fondée sur le respect et un réel partenariat, tout en le responsabilisant. Par exemple, il doit sortir ce soir avec ses copains (son besoin) ; vous lui demandez de rentrer à une heure précise (votre besoin).

Si le contrat est défini et que chacun respecte ses engagements, il n’y a pas ou plus de raison de se disputer.
Dans le dialogue avec l’enfant, veillez à ne pas tomber sans cesse dans le reproche, dites simplement dire ce que vous ressentez.

Ne dites pas :  » Tu ne me respectes pas ! « , mais plutôt :  » Je ne me sens pas respecté… et je voudrais que tu t’en rendes compte. »

En conclusion, maintenir la communication entre les membres d’une même famille apprend à communiquer plus tard dans des environnements différents, comme l’entreprise ou les familles de vos propres enfants avec leurs enfants. C’est donc important de leur montrer un modèle ouvert et en même temps avec des règles précises et acceptées.

LE CONSEIL DE LA PSYCHOTHERAPEUTE

Vous devez absolument abandonner l’idée d’être une mère ou un père parfait!

En effet, les parents souffrent souvent de la sensation de n’en faire jamais assez, alors n’hésitez pas à faire le point, et n’oubliez pas : le père a aussi son rôle à jouer !

Si vraiment le dialogue se trouve interrompu, n’hésitez pas à faire intervenir un tiers (un proche ou thérapeute). Le fait de verbaliser les problèmes permet souvent une meilleure objectivité et de prendre un recul nécessaire.

MARTINE JOUFFROY

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.