Magazine

LA FUSION DANS LE COUPLE

  |   psychologie, Psychologie   |   Pas de commentaire

LA FUSION DANS LE COUPLE

PASCAL ANGER

Au départ le bébé ne fait pas la différence entre lui et sa mère, entre le dedans et le dehors, le bon et le mauvais, tout le travail consiste  à se séparer de l’autre. A 6  mois il est normal de vouloir se se fondre psychiquement parlant, il est normal de prendre l’autre pour un biberon.

 Vers 18 mois le bébé commence à s’opposer il apprend à construire son moi dans l’échange  ce que l’on n’arrive pas à faire dans la fusion amoureuse.

Dans la relation amoureuse il y a souvent de la peur, la rencontre nous déstabilise, c’est d’ailleurs pour ça qu’elle nécessite l’exclusivité, que l’on se retire et qu’on s’isole avec l’être aimé …

La fusion peut être vécue comme un ciment dans le couple, elle peut nourrir et nous rendre plus fort l’un et l’autre mais à certaines conditions ne pas s’oublier et ne pas oublier son désir.

Dans la fusion l’autre est notre idéal donc nous souhaiterions que cela ne s’arrête jamais mais nous savons bien au fond de nous même qu’il y a un malentendu puisque la perfection n’existe pas et que l’autre comme nous a des défauts

La fusion donne souvent l’impression d’être l’expression du véritable amour. La fonction du couple n’est pas que l’on soit le thérapeute de l’autre.

La fusion c’est un plus un égal un et c’est bien ça le problème…

En psychanalyse qui dit fusion dit inconscient indifférenciés, c’est ce qui peut mener à la catastrophe, cela peut mener à la violence.

La fusion donne l’impression que l’on a trouvé celui qui va combler, réparer et donner des ailes.  Le malheur dans la fusion c’est qu’il n ya pas de liberté, c’est un enchainement qui ne dit pas son nom.

On renonce au nom de l’amour, on existe qu’à travers l’autre on souhaite combler tous ses désirs et notre désir peut bien attendre..

Oui, il y a bien une peur dans la fusion et à la moindre anicroche on se sent perdu abandonné on a l’impression que tout est fini.

Ce qui empêche la séparation d’opérer c’est la peur de la jalousie, la peur que l’autre rencontre quelqu’un de mieux donc on va s’efforcer de combler tous les désirs, tous les fantasmes de l’autre qui à se mettre en danger

On se dépersonnalise dans la fusion » on est l’ombre de ton ombre, l’ombre de ton chien « comme  chantait BREL

La nature de ce lien traduit une blessure narcissique, une personnalité fragile qui a du mal à s’exprimer, une peur d’affirmer sa singularité et son moi profond

Pour passer de l’état de fusion à l’état d’autonomie il faut être en capacité d’accepter la séparation, accepter que chacun ait des activités et des amitiés propre ce n’est pas tout avec toi toujours sinon je crois que l’on se trompe.

L’état de fusion nourrit pendant un temps  mais un jour l’un ou l’autre peuvent éprouver un manque 

L’amour c’est aussi un mouvement ou l’on doit pouvoir évoluer, la fusion empêche tous mouvements

On doit pouvoir aimer et rester soi mais la fusion empêche cela,  

Le risque est dans les épreuves, lorsqu’il y a désillusion lorsqu’on se rapproche du réel il est important de pouvoir accepter le désaccord et l’affrontement…

Il est important d’accepter de prendre de la distance, du temps, de ne pas tout faire ensemble afin de ne pas étouffer, de ne pas nous croire persécuter par l’autre de rester une personne pensante et autonome.

C’est important de pouvoir se retrouver, de se perdre et de se redécouvrir…

Qu’attendons-nous de cet autre que l’on a rendu inséparable ?  Voilà la question que pose la fusion

Dans la fusion on pense souvent que l’amour implique que l’on se perde soi-même ou du moins que l’on renonce à une part de soi pour l’autre.  La fusion pour l’autre conduit souvent à la confusion pour soi. La communication est indispensable pour faire admettre la prise de distance cela permet oser expliquer ses désirs, ses envies, ses besoins afin que la prise de distance et l’autonomie ne soient pas interprétées comme une fuite ou un déclin de l’amour  mais comme une étape qui permet de grandir et de faire grandir notre couple. Il semble important de sortir de la fusion pour chacun afin de mettre au clair ses attentes, de faire Co exister nos objectifs et nos projets et de ne pas oublier que nous sommes unique. Préservons notre jardin secret et notre liberté pour ne pas perdre notre identité.

PASCAL ANGER psychothérapeute individuel /couple famille / médiateur familial    

tel 0689431179

site internet pascalanger.fr

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.