Magazine

LA SOLITUDE DU PEINTRE

  |   L’Art et la solitude, PORTRAIT   |   Pas de commentaire

La » solitude » du peintre

Devant les couleurs chatoyantes de l’automne, j’ai envie de décrire diverses solitudes bien positives qui mènent à la réalisation d’oeuvres que l’on aime contempler avec plaisir….

Commençons par une peintre :

« Ce matin, en ouvrant mes volets,le soleil dardait ses rayons sur le jardin fleuri. Il fallait que je peigne de suite ce moment magique qui m’isolait du reste du monde. Il me fallait transmettre au travers de ma peinture, ce sentiment fulgurant de bonheur dont  la Nature me faisait cadeau. Tout de suite.

Pas une ni deux, je pris ma blouse de peintre et allais dans mon atelier afin d’y être seule, face à la toile blanche.

A travers la baie vitrée de mon atelier, je vivais le jardin : les coquelicots égouttaient leur robe rouge et semblaient me dire : « sommes nous assez rouges pour venir sur la toile ? », les clochettes mauves de la glycine se penchaient pour mieux voir les tulipes d’or qui paraissaient s’étirer pour mieux se montrer, j’avais déjà un début de tableau.

C’est parce que j’étais seule dans mon univers que je pouvais ressentir cela. Il ne fallait surtout pas rompre cette solitude si je voulais tout donner de moi sur la toile! Un coup de pinceau par ci, un coup de pinceau par là. Un oiseau imaginé  apporte une touche de mouvement. Ma main est comme emballée et je la laisse aller. Je suis avec ma toile, je suis dans ma toile. C’est un sentiment curieux de plénitude qui m’habite. Je suis bien, SEULE.

La solitude du peintre est positive. C’est comme un recueillement, une façon de se donner à la toile,et elle est nécessaire à la maîtrise de sa peinture. Je la recherche et je l’aime »

                                                                                                   Martine   Harrouet

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.