Magazine

Le vrai du Faux sur les idées reçues du Reiki

  |   Spiritualité   |   Pas de commentaire

Face au charlatanisme de certains praticiens, Christian Mortier, Président de la Fédération Française de Reiki Traditionnel (FFRT) et de l’Institut de Reiki, unique organisme de formation professionnelle en Reiki qualifié ISQ-OPQF (organisme certificateur indépendant reconnu par l’Etat), a élaboré un référentiel de compétences métier appelé Reikibunseki. Il a mis en ligne une publication gratuite, écrite en collaboration avec Estelle Ivanez (Secrétaire Générale de la FFRT): « Abus, dérives et non professionnalisme dans la pratique du Reiki. » qui mettent en lumière la vérité sur les pratiques douteuses du Reiki.

 

FAUX

 

Le Reiki est basé sur une énergie extérieure à l’être humain

 

Toute affirmation que la pratique du Reiki est basée sur une énergie (universelle, universelle de vie, force universelle de vie, liée à Mikao Usui, liée au shintoisme, liée aux anges, à Bouddha, etc.) qui est en lien avec quelque chose ou une force ou des êtres en dehors de l’être humain est une déviation de la pratique du Reiki.

 

Toute personne affirmant qu’il suffit de poser les mains pour que l’énergie coule, et que l’énergie Reiki fait le reste, dévie la pratique du Reiki… et affirme une croyance non prouvée.

 

Toute personne pratiquant le Reiki autrement qu’un travail sur soi par les pratiques méditatives de Mikao USUI dévie la pratique du Reiki.

VRAI

 

Le Reiki est une méthode de libération des tensions de l’esprit (il s’inscrit dans un cadre à visée thérapeutique). C’est une pratique basée sur un toucher léger provoquant une relaxation méditative naturelle chez l’être humain (utilisation des pratiques naturelles décrites par Mikao Usui, fondateur japonais du Reiki en 1922) et sur un travail méditatif, afin de développer ses ressources naturelles d’équilibre et de forces intérieures (d’où le mot Reiki-force de l’esprit- choisi par Mikao Usui pour sa pratique) pour arrêter de souffrir (la « guérison de l’esprit » dont parlait Mikao Usui.)

 

Le Reiki est lié à l’enseignement de la psychologie méditative et le travail effectué par le praticien est un travail de méditation.

 

Le toucher léger dans le Reiki n’est ni un massage, ni un semblant de toucher consistant à tenir les mains à quelques centimètres au-dessus du corps de la personne, et n’a rien de magique. Il est directement inspiré du fonctionnement naturel de l’être humain qui consiste à toucher une partie du corps qui fait mal (exemple : quand on se cogne, on touche par réflexe la partie douloureuse du corps). Pour cette raison, même les pseudos-praticiens n’ayant fait qu’un week-end de pseudo-Reiki peuvent faire un bien aux personnes en les touchant. Ils ne sont pas pour autant investis d’un pouvoir de guérison ou du pouvoir de canaliser toute sorte d’énergie (du cosmos, Mikao Usui, de Bouddha, des anges, du grand et du petit univers, etc.), comme ils veulent le faire croire. En revanche, au fil des séances de Reiki, les personnes vont lâcher prise sur leurs difficultés, parfois se heurter à leurs résistances intérieures, et souhaiteront donner un sens à cela. Cela demande une connaissance d’accompagnement qui ne s’invente pas. Les Reikis qui ne forment pas à cela sont dangereux, car ils ne permettent pas aux praticiens de savoir-faire face aux difficultés (réactions physiques ou émotionnelles) que peuvent rencontrer des personnes qui viennent les voir. Ces praticiens insuffisamment formés sont démunis, et n’ont d’autres possibilités que de laisser la personne avec ses difficultés.

 

Le Reiki ne guérit pas les maladies mais rend l’esprit heureux.

 

Par cette pratique, chacun accède à ses potentiels naturels et atteint son épanouissement personnel. Seulement le Reiki n’étant pas une pratique magique, il ne suffit pas de poser les mains pour que le travail se fasse. Les personnes à qui l’on effectue des séances de Reiki changent dans leur perception de la vie et / ou d’elles-mêmes. Elles ont besoin d’être accompagnées par un professionnel qui saura les aider à trouver leur solution face à leur demande de mieux-être (en dépassant la ou les difficultés rencontrées…) sans les influencer, ni leur imposer des diagnostics sauvages, ni les manipuler et dans un respect inconditionnel de leur personnalité. C’est ce qu’apporte et apprend le Reikibunseki.

 

Pour télécharger la publication gratuite de 76 pages de la Fédération Française de Reiki traditionnel, « Abus, dérives et non professionnalisme dans la pratique du Reiki », cliquer sur ce lien:

 

http://www.le-reiki.org/publications-reiki-gratuit.html

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.