Magazine

PORTRAIT DU MOIS : LA NAISSANCE DES SOLIBATTANTS

  |   L’événement du mois, Portraits du mois   |   Pas de commentaire
La naissance des Solibattants
 Actuellement, les célibataires et plus largement les gens seuls – qu’ils soient divorcés, veufs, sans famille etc..- constituent un nombre croissant de la population mondiale: en témoignent les nombreux sondages et déclinaisons sur le thème via les médias. La solitude est cependant plus pernicieuse que ne le laissent paraître les chiffres : à l’aube du XXIe siècle, à l’heure d’internet et des communications à outrance, elle se dissimule un peu partout et touche toutes les catégories socio-professionnelles. Qui ne s’est jamais senti seul même entouré ? Ce sentiment mêlé de douleur et de désespoir est largement abordé dans les textes de chansons.La Solitude est par exemple évoquée avec subtilité dans la plupart des textes de l’auteur-compositeur-interprète Michel Berger   :*  «Les Uns contre les Autres»: …au bout du compte, on se rend compte, qu’on est toujours tout seul au monde.*   » Quelques mots d’amour »…Il manque quelqu’un près de moi, je me retourne, tout le monde est là; d’où vient ce sentiment bizarre que je suis seul, parmi tous ces amis et ces filles qui ne veulent…que quelques mots d’amour.Ce sentiment de détresse souvent lié à l’amour, est également décliné en littérature, tant chez les classiques que les contemporains. Elle s’exprime aussi pleinement dans l’art, qu’il soit lyrique, pictural, sculptural ou même architectural. Presque tous les magazines ont traité ce sujet mais sont limités en pagination et ne peuvent l’approfondir , préférant l’évoquer qu’apporter des clés de réflexion pour vivre au mieux  son état. Combien d’interviews de personnalités du spectacle, de la politique, du sport etc… finissent par l’aveu du poids de cette solitude. Combien de magazines télévisés ont traité ce sujet en réalisant le jour de sa diffusion une audience dépassant les prévisions ? Abordé pourtant seulement en surface, le sujet fait des émules car suscite une  projection active chez le téléspectateur. J’ai eu l’idée d’un magazine qui  s’adresse à un large public de solitaires de tous les âges afin de leur apporter, par l’intermédiaire de témoignages et multiples analyses de la solitude au travers des siècles, un réconfort moral et surtout une réponse réelle à une attente inconsciente mais effective de leur part, un magazine qui les aiderait à devenir solibattants. La solitude n’y serait pas seulement évoquée comme la maladie du siècle à enrayer à tout prix. Envisagée de façon constructive, elle peut être une source de réflexion positive: une fois que nous avons intégré l’idée «qu’on nait seul et qu’on meurt seul», nous mettons à profit une introspection pour adopter une attitude d’ouverture . Adoptons l’adage de Socrate -« connais-toi toi-même » – avant d’aller vers les autres ! . Ce magazine, en plus d’être un miroir de l’âme du solitaire, deviendra l’indispensable compagnon plein d’astuces et d’idées pour vivre au mieux sa solitude. Le lectorat friand d’actualités et de conseils pratiques y trouvera une source d’informations réelle. Le lecteur solitaire se voyant intégré à une norme sociale puisque suffisamment en nombre pour constituer une cible, se sentira déjà moins seul en se fidélisant à la lecture de ce magazine. Alors, bienvenue dans l’Univers des Solibattants et bonne lecture !                                                                                                                                           CHANTAL ROLLAND  
Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.