Magazine

POUR LES INCROYANTS DE « L’APRES VIE »

  |   Spiritualité, Une autre réalité   |   Pas de commentaire

Excellent texte qui m’a été envoyé et que je vous transmets pour que tous ceux qui ne croient pas en « l’après vie sur terre », puissent s’interroger… et méditer !

 

Bonne lecture à tous !

 

« Deux bébés dans le ventre de leur mère discutent. L’un demanda à l’autre: « Tu crois en la vie après l’accouchement?» L’autre répondit: «Pourquoi, bien sûr. Il doit y avoir quelque chose après la naissance. Peut-être que nous sommes ici pour nous préparer à ce que nous serons plus tard.  »

« Ca n’a pas de sens » répond le 1er. « Il n’y a pas de vie après la naissance. Quel genre de vie que ce serait?  »

Le second dit: «Je ne sais pas, mais il y aura sans doute plus de lumière qu’ ici. Peut-être que nous allons marcher avec nos jambes et manger avec nos bouches. Nous allons peut-être avoir d’autres sens que nous ne pouvons pas comprendre maintenant.  »

Le premier répond, « C’est absurde. La marche est impossible. Et manger avec notre bouche? Ridicule! Le cordon ombilical fournit la nutrition et tout ce qu’il faut. Mais le cordon ombilical est si court. La vie après la naissance est juste impossible ».

Le second insiste, « Eh bien, je pense qu’il y a quelque chose et peut-être que c’est différent de ce qui est ici. Peut-être que nous n’aurons plus besoin de ce cordon physique ».

Ca n’a pas de sens, et même si ça en avait, alors pourquoi personne n’est jamais revenue de la vie à l’extérieur? Non, la naissance est la fin de la vie, et dans l’après-naissance il n’y a rien que l’obscurité et le silence et l’oubli. Il nous emmène nulle part.  »

« Eh bien, je ne sais pas », déclare le deuxième, « moi je pense que nous allons rencontrer notre mère et elle prendra soin de nous. »

Le premier répond « Notre mère? Vous croyez réellement qu’elle existe? C’est risible. Si elle existe alors où est-elle maintenant?  »

Le second dit: «Elle est tout autour de nous. Nous sommes entourés par elle. C’est elle qui nous a crée. C’est en elle que nous vivons. Sans elle ce monde ne serait pas et ne pourrait pas exister.  »

Le premier répond: « Eh bien, je ne la vois pas, donc pour moi elle n’existe pas. »

Le deuxième : «Parfois, quand on est dans le silence et qu’on se met à l’écoute, on peut percevoir Sa présence, et entendre sa voix aimante nous appeler vers elle ».

 

 

 

 

 

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.