Magazine

PSYCHOLOGIE : DIFFERENTES CATEGORIES D’ OBSESSION DE LA MINCEUR

  |   psychologie, Psychologie   |   Pas de commentaire

DIFFERENTES CATEGORIES D’OBSESSION DE LA MINCEUR

 

 

 

Avez–vous remarqué, que nous soyons gros ou maigres, il y a toujours un jour où , devant le miroir nous décrétons qu’il y a urgence à faire un régime ?

Le miroir nous renvoie l’image de ce que nous sommes dans notre tête. Le ventre un peu gonflé après un bon repas et nous voilà énorme, obligés de nous mettre au régime.

 

Il y a celui qui, d’après les statistiques trouvées dans les magazines, doit absolument peser deux kilos de moins que ce que lui indique la balance. Désolé devant un tel résultat, il ou elle se pèse chaque jour de la semaine avec beaucoup de précision avant de commencer un quelconque régime. Décision prise, il commence un régime différent de celui du trimestre passé. Au bout de quelques jours, ça y est, les deux kilos ont disparu…Enfin, bien dans sa tête, il recommence à s’alimenter normalement et surtout, plus rien ne l’arrête devant un bon couscous ou une belle pizza….

Il y a celle qui a quelques kilos de trop et qui, chaque année, ne sachant pas gérer son régime, en reprend quelques autres qui ne font qu’augmenter son désarroi. Elle arrive à la quarantaine et n’a jamais réussi à prendre une vraie décision devant ses kilos en trop….

Cette fois ci, trop, c’est trop, il faut au moins perdre 10 kilos…Elle achète tout ce qui existe pour faire maigrir vite, vite. Une inscription à un cours de gymnastique serait très bon pour remuscler ce ventre proéminent mais surtout pas un sport fatiguant…Une gymnastique douce donnera bonne conscience…Un régime alimentaire est obligatoire mais sans privation de dessert..Avec le froid de l’hiver, il ne faut surtout pas oublier de bien déjeuner…La grippe arrive et grâce à ce virus et une bonne semaine au lit sans trop manger, enfin, un kilo de perdu ! Vite, il faut fêter cela très vite avec les copains au restaurant…

Nous connaissons tous une belle créature sur longues jambes effilées que nous envions et qui nous dit devant notre admiration : arrête, as-tu vu cette culotte de cheval ? Je ne sais plus quoi mettre pour cacher cette graisse.Elle se met à calculer sa masse de graisse et achète dans une pharmacie tous les produits amincissants qui existent. Il lui faut absolument perdre au moins cinq kilos avant la fin de la semaine et ces crèmes vont bien l’aider… Elle achète tous les magazines « spécial mincir ». Il n’est pas question d’accepter une invitation, plus de gâteaux ni de chocolat pour les enfants, pas question de préparer un bon repas à la maison ! Au bout de quelques semaines, elle a bien perdu deux kilos mais elle aura aussi réussi à créer une atmosphère la plus désagréable qui soit dans son foyer ! Plus rien ne va, si ça continue, ce sera le divorce !

 

Il y a celui ou celle qui, sportif consciencieux, décide qu’il ou qu’elle a deux kilos à perdre, on se demande vraiment où, d’ailleurs !

Cette personne est toujours en mouvement, dès le lever du jour devant son écran de télé sur lequel défile une cassette vidéo de telle ou telle mannequin. Une serviette autour du coup, il faut absolument « éliminer » !

Quelle méthode employer puisque le régime fait partie de sa vie depuis toujours : de grands verres de jus de fruits, des légumes vapeurs, jamais d’alcool, plein de protéines…Seule solution les repas régime tout prêts…Au bout d’un mois, la balance indique le même poids puisqu’il n’y a jamais eu trop de graisse ! Et l’entraînement continue !…

 

 

Et cette amie qui a eu le malheur d’essayer un maillot de bain « 16 ans » au lieu de son 36 habituel ? Une erreur d’étiquette qu’elle a prise au sérieux et qui l’a complètement transformée devant son miroir ! Horreur, il faut absolument éliminer ce disgracieux pli qui sent la surcharge pondérale !

C’est décidé, un régime alimentaire s’impose : réduire de moitié son yaourt journalier qui constitue son repas du midi et ne plus rien absorber le matin avant d’aller travailler.. On a beau lu dire qu ’elle n’a rien à perdre, qu’elle fait même partie des maigres, rien à faire, tout ce qu’on peut lui dire est faux, on ne voit pas ses grosses jambes, ses fesses énormes, etc…

Ses repas sont pris avec un lance pierre, elle n’a plus le temps de rester à table, un demi yaourt est si vite avalé ! Son moral descend beaucoup plus vite que ne le fait l’aiguille de la balance sur laquelle elle monte chaque matin ! C’est la déprime la plus complète, les larmes succèdent aux colères, que la vie est triste!…

 

Puis il y a celui  qui a quelques kilos en trop mais qui lui vont très bien et qui, étant bien dans sa tête, se regarde dans la glace et s’exclame fièrement : finalement, je suis beaucoup mieux aujourd’hui qu’il y a quelques années ! Je suis un peu enrobé mais ça ne doit pas trop se voir puisque dès que je sors, il y a toujours quelqu’un qui me drague ! Avoir autour de soi de l’amour, bien déjeuner devant une table appétissante, bien s’amuser avec des copains devant un bon plat, rire, rire et rire encore ! Profiter pleinement des bonheurs de la vie, vivre le moment présent en ne voyant que les côtés positifs et en réglant les petits problèmes avec un certain recul, faire un sport qui nous permet de rencontrer des tas d’amis, avoir une bonne santé et être entourés de gens que l’on aime, voilà le vrai bonheur….

Tout en faisant attention à ce que nous mangeons, nous pouvons nous trouver devant de bonnes tables. Le tout est de bien équilibrer notre alimentation. Pourquoi rendre désagréables certaines restrictions alimentaires ? Même au régime pour une raison thérapeutique, on peut trouver le moyen de rendre « beau » ce qui peut être « fade ». On peut faire attention à sa ligne sans rendre contraignant un régime. Et surtout, il faut surtout faire attention à son équilibre psychologique. C’est lui qui rend un être lumineux et attirant. La vie peut être belle selon le regard qu’on lui porte …

Chantal ROLLAND

 

 

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.