Magazine

PSYCHOLOGIE : NOEL

  |   psychologie, Psychologie   |   Pas de commentaire

NOEL QU’ON ESPERE ET QU’ON REDOUTE

Noel ne suffit malheureusement pas à calmer les turbulences de la famille. C’est un vrai casse-tête ce noël alors que faire ?

Noel est un moment qu’on attend et qu’on redoute, on est pris dans une excitation et dans un rejet.

Beaucoup de choses se jouent autour de ce paradoxe.

Reformer la famille nucléaire faire noël chacun de son coté, inviter les ex ?

Aucune solution n’est à écarter pour l’important est d’éviter les tiraillements mais ce n’est pas toujours possible.

On peut se réunir à noël parce qu’on s’aime mais aussi pour donner du sens à la famille.

Les rituels familiaux sont utiles car ils donnent un sentiment d’appartenance et jouent un rôle important dans la structuration de l’identité. 

Noel est important pour les enfants, c’est le moment des retrouvailles de la joie et des cadeaux. Les enfants grandissent ils se reconnaissent parfois davantage dans la famille qu’ils ont fondées et préfèrent passer noël  entre eux. Ce qui n’est pas toujours sans faire grincer des dents. Il arrive aussi qu’ils préfèrent passer noël dans leur belle famille. Le décès des grands parents qui organisaient noël marque aussi la fin d’une époque.  

Noel rime avec famille, mais ce jour est souvent source de jalousie et de rancœurs.

La famille on le sait bien est par nature le lieu des pulsions et des passions. Difficile de pacifier dans ces conditions de réunir toute la famille à moins que chacun soit prêt à trouver un consensus.

Noel est une tradition certes mais rare sont les familles qui permettent de gommer les dissensions.

Difficile de faire de noël une parenthèse dans les conflits familiaux, on le voit bien chez les personnes qui ne vivent plus ensemble. Les enfants passent noël chez l’un puis noël chez l’autre mais cela nécessite un accord entre les parents pour le choix des dates et des cadeaux cela nécessite un maximum de communication …Sans compter le noël chez les grands parents.

Noel n’est pas sans difficultés pour les parents séparés, qui ne doivent rien laisser paraitre de leur solitude et de leur tristesse s’ils ne peuvent pas voir leur enfant ce jour-là. Il faut jongler avec la famille maternelle et la famille paternelle.

Le père noël se moque bien de la date, ce qui est important c’est que ce moment soit intense et magique.

C’est l’envie d’être ensemble autour du repas et des cadeaux qui l’emporte sur le reste, réunir toute la famille semble être une bonne idée sous certaines conditions, il faut qu’il y est du plaisir à être ensemble. 

Respectons le rythme et la place  de chacun cela aide à passer un bon moment.

Lorsqu’on n’est pas en bon terme avec sa famille et que l’on est obligé de passer noël ensemble cela semble difficile les conflits latents risquent de se raviver, cela peut sembler artificiel et sans intérêt.

Pour que noël se passe le mieux possible, évitons les sujets qui fâchent et les reproches.

L’éducation des enfants, le niveau de vie de chacun, la politique sont des sujets à bannir ce jour-là.

Essayons de vivre le moment présent sans penser au lendemain.

Noel doit rester un moment de paix et de joie dans les cœurs.

Noel nous invite au partage, cela peut-être l’occasion de mieux connaitre les autres d’aller à la rencontre de ceux qui sont seuls et de les inviter à la fête.

Les lendemains de noël il est fréquent que le téléphone sonne chez les psychothérapeutes pour prendre un rendez-vous en urgence .Les patients ont besoin de parler de quoi de noël bien sur !

Pascal Anger

 psychothérapeute individuel /couple famille / médiateur familial 

  tel 0689431179 

site internet pascalanger.fr

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.