Magazine

SAINT VALENTIN ET CHANDELEUR

  |   Événements   |   Pas de commentaire

Ce mois de Février nous guide vers l’Amour et la gourmandise…

Oublions nos tracas de violence, de grève, de haine, de lutte, évitons d’écouter des informations catastrophiques qui mènent nos vibrations vers le bas et laissons nous guider par l’Amour, l’Amour des autres, apprenons à dire « je t’aime », ce petit mot qui à lui seul élève nos consciences et osons sortir de nos régimes illusoires pour savourer avec plaisir de bonnes crêpes tout en regardant défiler nos chérubins déguisés et heureux de faire la fête. Une parenthèse d’insouciance et de bonheur dans ce monde de brutes… Très bonne Saint Valentin à tous !

Les amoureux roucoulentIMG_4200

Une origine de la Saint-Valentin remonte au Moyen-Âge: à cette époque une croyance se répandit en France et en Angleterre selon laquelle la saison des amours chez les oiseaux débutait le 14 février. Prenant exemple sur eux, les hommes trouvèrent ce jour propice à la déclaration amoureuse. Depuis, à la Saint-Valentin, chaque Valentin cherche sa Valentine !

Votre couple n’a plus l’élan amoureux qui le caractérisait dans les premières années? Offrez à votre partenaire un cadeau qui le surprendra

Mais la Saint Valentin s’adresse aussi à tous ceux que vous aimez autour de vous. C’est une journée spéciale pour le leur dire. Et pour ceux qui se sentent seuls, je vous redonne un article que j’ai écrit il y a quatre ans et qui sera toujours d’actualité  afin que cette situation puisse vous faire sourire plutôt que de déprimer :

« LA SOLITUDE ET LA SAINT VALENTIN

La Saint Valentin est, bien entendu, la fête des Amoureux, synonyme de romantisme, d’Amour, d’émotions, de cadeaux, de fleurs, de sorties nocturnes, de baisers, de mots doux, de promesses, de tendres appels téléphoniques, bref, de bonheur, rien que du bonheur….Et devant un tel bonheur, le célibataire, la femme ou l’homme récemment quitté(e), le ou la solitaire se sent ce jour là complètement seul(e), oublié(e) du monde entier. C’est un jour qui peut se vivre comme un poids par ces personnes ou même par celles qui ne sont pas seules mais « oubliées »par leur partenaire…Et dans ce cas-là, établir mentalement la liste des avantages liés au célibat en répertoriant les inconvénients vécus les autres 364 jours de l’année

quand on est en couple, peut mettre un jour de Saint-Valentin du baume au cœur à la personne esseulée…

 

En effet, dans le célibat, il y a du bon :

 

  • Vous êtes libre
  • Vous avez plus grand choix de variétés dans votre vie
  • Personne ne touche à vos affaires
  • Vous avez toute la place pour vos habits
  • Pas de tubes de dentifrice qui traînent. Ou seulement par vos soins.
  • Personne pour vous faire des reproches
  • Vous pouvez manger ce que vous voulez, quand vous le voulez
  • Pas d’effort à faire devant une belle-mère odieuse
  • Vous pouvez téléphoner comme vous le voulez
  • Vous pouvez vous investir complètement dans votre carrière
  • Vous dormez en travers sur un matelas king size, avec toutes les couvertures pour vous et autant d’heures que vous voulezConnaissance de Soi-design
  • Vous chauffez l’appartement comme vous le souhaitez
  • Vous écoutez la musique que vous aimez
  • Vous recevez qui vous voulez
  • Vous pouvez traîner au lit le week-end ou en pyjama pilou sans culpabiliser
  • Vous faites les courses comme vous le voulez, quand vous le voulez
  • Vous décorez votre appartement selon vos goûts à vous
  • Vous n’avez que votre linge à repasser
  • Vous sortez quand vous voulez
  • Vous voyez les films que vous choisissez personnellement.
  • .etc…

On pourrait remplir des pages et des pages d’exemples tous plus enviables les uns que les autres par tous les couples qui fêtent la Saint Valentin !!!!

Si vous, qui êtes seul(e) ce jour là, avez tendance à déprimer, nous vous conseillons un petit livre très amusant et complètement « anti-St Valentin » (c’est son nom) aux éditions Pascal PETIOT. C’est une compilation de citations humoristiques, de témoignages amusants de personnes divorcées, de parodies contre la fête des amoureux.

Et pour vous convaincre, voilà un petit extrait du début d’un «  samedi comme les autres » et la différence entre la « célibattante » et la « mariée heureuse » :

« -La célibattante se réveille tôt, son horloge biologique étant déréglée par le réveille-matin qui la harcèle toute la semaine. Elle glande dans son lit pendant des heures, aux fins de se délecter de séries légères style « Desperate Housewives » (ou quel sera son avenir ?) « Sex and the City »(mais où trouvent t-elles si facilement tous ces amants ?),  « Greys Anatomy »(Docteurs Glamour et Mamour, fantasmes faits hommes), et j’en passe….

La mariée heureuse se réveille tôt. Elle a six lessives de retard, elle ne comprendra jamais comment Mari-Chéri salit tant de chemises sur quelques malheureux jours. Sa maison ressemble à une zone sinistrée d’après guerre, elle se met directement au travail : nettoyer, balayer, aspirer (ça lui rappelle vaguement une chanson, mais ça fait tellement longtemps qu’elle n’a plus pris la peine d’écouter de la musique…) ».

Alors, après réflexion, pourquoi être triste ce jour là ? Il est vrai que lorsqu’on y réfléchit bien, la solitude du célibataire a ses bons côtés…Il faut juste trouver son propre bonheur sans avoir à envier ce qu’on ne peut avoir. En restant positif(ve) face à votre situation, vous trouverez vous aussi la joie de vivre et le bonheur de chaque instant. »

Chantal ROLLAND

Et maintenant, pour la chandeleur, laissons nous aller vers la gourmandise. Epatez vos amis et votre famille en leur concoctant de délicieuses crêpes :

Février, place au Carnaval, aux bals masqués, aux confettis et à la fête ! Avec ses cortèges et ses déguisements, cette fête profane précédant le carême dans les pays de religion catholique, remonte à des origines lointaines et païennes. Les Romains fêtaient au cœur de l’hiver les saturnales : des réjouissances populaires, des rites sensés PrincesseBellastimuler la fécondité de la nature et favoriser le retour de la lumière du soleil… On faisait la fête avant le retour de la vie… Le Christianisme modifia la signification première de ces jours de folie qui parfois engendraient des débordements primaires…      

Ainsi la Chandeleur est une fête célébrée le 2 février en souvenir de la présentation de l’enfant Jésus au Temple et de la purification de la Vierge Marie. Mardi Gras se passe la veille du mercredi des Cendres et sa date varie en fonction de celle de Pâques qu’il précède toujours de 46 jours… en souvenir du calendrier lunaire de nos ancêtres…

Le Mardi Gras était le dernier jour « gras » avant le carême. Il signe également le dernier jour du Carnaval et pour finir la fête en beauté, la tradition veut que l’on se mette au menu un régal de crêpes…

Recette pour une douzaine de crêpes :

  • 200g de farine
  • 3 oeufs
  • matières grasses
  • 1/2 l de lait (ou bière)
  • crepepartyun verre d’eau
  • sucre
  • vanille ou sucre vanillé
  • ajouter le parfum de votre choix (alcool,sucre vanillé etc..)
  • mélangez bien l’ensemble et laisser reposer une petite heure.

 

Le lait rend les crêpes moelleuses… mais aussi nourrissantes. Vous les voulez plus légères ? Délayez vos crêpes avec 1/4 de litre de lait ajouté à 1/4 de litre d’eau. Vous pouvez aussi remplacer le lait par la bière : vos crêpes seront à la fois légères et délicatement soufflées. Troisième solution : ajoutez à votre préparation deux blancs battus en neige.

Vous parfumerez votre pâte en y ajoutant directement deux cuillères à soupe de Grand Marnier, de Cointreau, de rhum, de kirsch ou d’un thé très fort et parfumé. Pour les enfants, vous préfèrerez du cacao en poudre (cela donne une jolie couleur ambrée à la pâte) de la vanille en poudre ou des zestes d’orange et de citron.

  Plutôt que de les voir s’envoler au plafond, choisissez la version plus soft qui consiste à les retourner dans la poêle avec une spatule en bois. Vous voulez respecter les traditions ? Essayez de retourner la première crêpe en la faisant doucement sauter dans la poêle tout en tenant une pièce de monnaie (un Louis d’or c’est encore mieux !) dans la main qui reste (normalement) inoccupée !

La cuisson est importante. Il vous faut une poêle ou une crêpière parfaitement lisse. Idéal : le fond anti-adhésif qui évite à la crêpe (surtout la première) de coller. Pratique, sympathique et conviviale la crêpière électrique que l’on pose sur la table. Certaines offrent la possibilité de cuire plusieurs crêpes en même temps. Mais il faut reconnaître que la meilleure cuisson se fait à la poêle en rajoutant à chaque fois une petite pointe de beurre salé. Les premières crêpes ne sont pas toujours très réussies car il faut que la poêle arrive à une température constante assez élevée. Ensuite la cuisson est une partie de plaisir ! Bon appétit !!!

 

preparation-crepe

 

 

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.