Magazine

SEXUALITE : FREQUENCE DES RAPPORTS DANS LES COUPLES

  |   Santé, Sexualité   |   Pas de commentaire

FREQUENCE DES RAPPORTS SEXUELS DANS LE COUPLE

La plupart des  couples se  posent cette question pour s’interroger sur leur propre sexualité et pour se comparer aux autres couples afin de voir s’ils sont dans la « normalité ». Quand ils se trouvent dans la moyenne ça les rassure , mais la fréquence des rapports sexuels n’est pas à confondre avec l’activité sexuelle.

De nombreux couples sont  inquiets à propos de la fréquence de leurs relations sexuelle. La plupart des femmes considèrent la fréquence comme thermomètre de la santé globale du couple.

Quand l’homme refuse ou évite un rapport sexuel, elles se posent tout de suite des  questions.,  En vérité, il n’existe pas toujours un lien entre « Si tu m’aimes, tu me désires, et donc tu fais l’ amour ». Les besoins des couples varient selon leur vie, leur âge, leur physique etc… 


Problèmes de définitions

Il n’existe donc  pas de norme, On ne peut pas comparer l’activité sexuelle d’un couple à l’activité des autres couples.  On définit le rapport sexuel comme une activité sexuelle avec pénétration et éjaculation.  De nombreux couples pratiquent la masturbation mutuelle et arrivent à l’orgasme sans pénétration

Facteurs intervenant sur la fréquence des relations sexuelles :

La fréquence des relations sexuelles dépend des besoins, de l’âge , de l’état physique, psychologique, et hormonal de deux partenaires. Il dépend aussi  de leur complicité , de l’état général du couple et de leur disponibilité.

Il n’existe pas un lien directe entre désir et fréquence des rapports, le manque de temps, la fatigue, la maladie peuvent empêcher ou ralentir l’activité sexuelle malgré la présence d’un désir important.

Mais qu’est ce exactement, que le désir ? Le désir est un événement complexe, physique et psychologique. L’activité sexuelle est la réponse à ce désir, mais n’importe quel événement peut empêcher le passage du désir en activité sexuelle. La dépression affecte le désir. La disponibilité est indispensable pour traduire le désir en activité sexuelle. Le deuil, la maladie ou la lassitude affectent aussi ce désir.


COMMENT PASSE T ON DE DESIR A L’ACTIVITE SEXUELLE ?

Dans certains couples, le désir change, la traduction du désir par activité sexuelle change aussi. Il est malheureux de penser que la pénétration est la seule définition de l’activité sexuelle. Certains couples ayant moins de relations  avec pénétration négligent une grande partie de l’activité sexuelle. Alors que le sexe oral peut apporter une bonne dose de satisfaction sexuelle. Les préliminaires comptent également, beaucoup : se caresser, utiliser les parties du corps les plus sensibles ( seins, cuisses), ou tenter d’érotiser d’autres parties du corps pour chercher à varier le plaisir et augmenter la satisfaction.

Avec l’âge et le temps passé ensemble, l’activité sexuelle peut aussi changer.. Elle peut passer d’une urgence ( faire l’amour partout et vite) vers un relation de qualité, riche en sensualité, en émotion et en orgasme. C’est alors que le couple entre dans un monde plus global de plaisir. Les hommes sont plus tendres, plus sûrs d’eux de par l’expérience, donc plus compétents au lit. Les femmes, de leur côté,  acceptent leur corps, assument leur désir, et s’abandonnent plus facilement. Elles peuvent mieux en parler et ainsi une complicité importante se met en place.

En vérité, il a été vérifié, qu’avec le temps et l’âge, l’homme apprend à aimer le corps entier, la femme, de son côté, apprend aimer les organes sexuels.

Mais là encore, c’est une analyse globale des relations sexuelles. Chaque couple que nous créons au long de notre vie, nous permet de passer par ces phases plus ou moins longtemps en fonction, justement de l’âge, mais en général, souvent dans le même ordre. 

On se rencontre, c’est la découverte, la passion, la hâte dans les rapports pour ne pas perdre une minute, puis on se connaît mieux, on s’est découvert, donc on aspire à des relations plus profondes, plus tendres, qui tendent vers la perfection. Et avec le temps et l’âge, on atteint une certaine lassitude et on s’en remet plus souvent à des masturbations sexuelles. Ces relations finissent par vraiment lasser et on rencontre un(e) nouveau(elle) partenaire et les relations sexuelles recommencent dans le même ordre mais avec un temps un peu plus court à chaque fois (les années passant) entre deux stades. 

Pour les couples fidèles qui résistent au temps, ils finissent dans la tendresse et avec les relations sexuelles de plus en plus espacées. 

Beaucoup restent ensemble par habitudes, par existence d’une vie familiale, par obligations financières ou simplement par devoir envers l’autre…Le désir disparu, il reste la tendresse mais il leur manque « ce quelque chose » qui animait leur vie et les aidait à ressentir profondément le bonheur.

En conclusion, comme vous le voyez, il n’existe pas de règle, ni de chiffre bien précis. Il est pourtant lu dans les magazines,  qu’ en moyenne, les couples déclarent une relation sexuelle par semaine avec pénétration, mais vous comprendrez que cela n’a rien à voir avec leur activité sexuelle, ni avec leur satisfaction, ni avec leurs envies.

Le principal est de trouver son rythme et son plaisir à deux, avec une entente et un bonheur respectifs.

Chantal ROLLAND

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.