Magazine

VOUS ETES INQUIETS ? POSEZ VOS QUESTIONS SUR LE CORONAVIRUS GRATUITEMENT

  |   Événements   |   Pas de commentaire

Une cellule d’aide psychologique a été mise en place par le gouvernement, via le numéro vert 0.800.130.000, pour aider et accompagner les personnes en détresse psychique en cette période d’épidémie de coronavirus et de confinement.

«Un dispositif national grand public de soutien psychologique au bénéfice des personnes qui en auraient besoin est déployé à partir du numéro vert 0.800.130.000», a indiqué Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé.

SUR LE MÊME SUJET

ÉPIDÉMIECoronavirus : le bilan en France jour après jour

Ce numéro, qui permettait jusqu’à présent de répondre aux questions de la population sur le nouveau coronavirus, restera gratuit, et est joignable 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

«Nous avons besoin d’assister la population dans cette période particulière du confinement», a déclaré Jérôme Salomon.

POUR LA POPULATION MAIS AUSSI LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Ministère des Solidarités et de la Santé

@MinSoliSante

 #Coronavirus #COVID19 | Soutien psychologique : 

« Un dispositif national grand public de soutien psychologique au bénéfice des personnes qui en auraient besoin est déployé à partir du numéro vert 0 800 130 000.  » Pr Jérôme Salomon

🖥 https://dai.ly/x7swzmm 

 Vidéo intégrée

309

01:00 – 25 mars 2020

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

398 personnes parlent à ce sujet

«L’objectif est d’orienter les personnes qui le souhaitent, qui expriment un besoin de soutien psychologique vers des plates-formes spécifiques, certaines pour l’ensemble de la population, d’autres pour les professionnels de santé qui ont aussi besoin de ce soutien», a-t-il ajouté.

DÉSENGORGER LE 15

«Ces plates-formes assureront leur prise en charge en lien avec le réseau national de l’urgence médico-psychologique regroupant les professionnels des cellules d’urgence médico-psychologiques», a-t-il précisé.

Cette plate-forme téléphonique a également été mise en place afin de désengorger le 15 «qui en moyenne reçoit 5.000 appels par jour. Et beaucoup d’appels sont d’ordre somatique (« j’ai mal à la tête, je tousse »…) quand d’autres tiennent d’angoisses», a indiqué sur LCI François Ducrocq, chef de la cellule d’urgence médico-psychologique pour la zone Nord et co-instigateur du projet.

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.