Magazine

AMOUR

  |   Amour   |   Pas de commentaire

Connaissez-vous quelque chose de plus important que l’Amour qui se donne, qui se reçoit, qui se lit dans les yeux de l’autre comme celui que l’on voit dans le regard de Mère Meera ?

De nombreux enseignements métaphysiques et spirituels nous rappellent que le point essentiel d’une vie est l’Amour.

Bien sûr, je parle là d’un amour pur et désintéressé, pas de ces folies meurtrières ou destructrices que certains appellent à tort « amour ».

Que ce soit dans le Nouveau Testament le fameux passage situé dans Paul 1Corinthiens 13 :«…L’amour ne se réjouit point de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité ;il excuse tout, il croit tout,il espère tout, il supporte tout. ».

Ou encore dans d’autres religions traditionnelles ou encore tous les enseignements modernes spirituels : comme la méditation du coeur de Drunvalo MELCHIZEDECK ou la méditation solaire « du coeur » de Kessani IWEN ou encore « L’Amour sans condition : une méthode de guérison » de Louise HAY et beaucoup d’autres.

Il me semble que si je devais écrire sur un seul sujet, c’est bien celui-ci que je choisirais. Et plus je réfléchis, et plus je me dis qu’aucune technique au monde, aucune médecine n’est capable de guérir comme l’amour. Et de cela j’ai maintes et maintes fois été la témoin privilégiée. Lorsque je pratiquais des soins énergétiques dans mon cabinet, ma clientèle était alors essentiellement composée de patients atteints de maladies assez « graves » comme des formes compliquées de cancer ou le sida. C’était assez normal qu’ils viennent chez moi puisqu’en fait, les médecins me les envoyaient lorsqu’ils ne savaient plus comment améliorer leur état.

Et si je voyais si souvent des miracles se produire, c’était le fruit d’une extraordinaire alchimie d’amour à l’état pur d’une telle intensité que soudain je sentais littéralement la guérison se produire sous mes doigts, même si cela avait pris deux ou trois ans.
A cet instant, une telle bouffée d’amour montait en moi, jaillissait de moi, un amour d’une profondeur rare et qui était proche de l’extase tant j’étais alors reliée au Divin, que je SAVAIS que la guérison venait de s’opérer.

Les guérisons ne sont que des conséquences de l’amour inconditionnel, mais bien sûr, je vous ai également raconté le jour où cela m’a protégée d’une grave agression.

Si l’Amour est plus fort que la maladie, il est aussi plus fort que la mort (comme le chante joliment Francis Lalanne) car il perdure et continue à unir des êtres qui s’aimaient auparavant.

Tout ce que vous êtes en train de vouloir avec force lorsque vous êtes dans cet état vibratoire (n°1 sur l’échelle des émotions) se matérialise immédiatement. Vous ai-je parlé de ce jour où j’étais au cinéma en train d’admirer « La Double Vie de Véronique »
et où j’ai trouvé cela tellement beau que je suis comme qui dirait « tombée en amour » avec ces images au point de penser que tout pouvait s’arrêter là. Et par 2 fois le film s’est
intérompu au gré de ma « volonté », de mon désir, simplement parce que l’intensité de mon amour était vraiment très forte.

En effet, l’amour ce n’est pas seulement un sentiment entre un homme et une femme, entre vous et vos parents et vos enfants ( qui ne ressemble que rarement à de l’amour inconditionnel) ; nous pouvons aussi aimer un paysage au point d’en avoir les larmes qui
montent aux yeux, une fleur, un animal, un coquillage, un nuage, un vol d’oiseaux, un arbre en fleurs, de la neige sur une branche ou un ciel étoilé.

 

Oui, nous pouvons sentir notre coeur se dilater et se répandre sur ce qui est beau, sur ce pour quoi nous manifestons de la gratitude, ceux qui nous aiment ou qui ne nous aiment pas mais dont la présence nous fait évoluer plus vite.

Qu’y a-t-il de plus important au cours de notre vie que d‘AIMER ?
Rien ! Rien ne peut surpasser cette activité, ce sentiment, cette joie qui emplit notre coeur lorsque nous aimons.

Au jour de notre mort, lorsque nous traverserons le voile pour rejoindre la Lumière, nous n’emporterons ni nos possessions matérielles, ni nos familles et amis, ni nos connaissances intellectuelles et nos savoir-faire. Rien de tout cela ne nous sera d’une quelconque utilité car nous ne conserverons qu’une seule chose : l’Amour que nous aurons déployé, développé, cultivé, recherché, donné. Ce sont chacun de ces petits moments d’amour rayonné qui nous permettront de nous rapprocher plus ou moins de la Lumière. Et c’est eux qui nous permettront, dans notre vie suivante, de nous éveiller
un peu plus facilement.
Et si nous considérions nos soucis quotidiens (petits et gros) à la lumière de cette vérité : « Rien ne compte que l’amour car seul l’amour existe. » ? J’ai l’impression
que cela changerait beaucoup de choses, ne croyez-vous pas ?

Et si vous voulez vous faire du bien, prenez votre cahier intime ou votre journal et notez, en les revivant, le plus grand nombre possible de moments d’amour profond et intense que vous avez vécus dans votre vie et dont vous vous souvenez.

A bientôt,

Danny KADA, coach et auteure, formatrice de coachs de la Loi d’Attraction

http://www.loidelattraction.com/

 

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.