Magazine

LES GLOBES DE CORONELLI

  |   L’événement du mois, Portraits du mois   |   Pas de commentaire

LES GLOBES DE CORONELLI

Connaissez vous les globes de Coronelli ? Savez vous que depuis le 4 octobre 2006, un nouveau lieu d’exposition permanente leur est attribué à la Bibliothèque Nationale de France ? En effet, une partie du hall Ouest du site François Mitterrand a été rebaptisée « Hall des Globes », rappelant « le Salon des Globes » qui les accueillit pendant plus d’un siècle à la Bibliothèque Royale. Cette exposition permanente permettra à un large public de les admirer et d’en comprendre la portée scientifique et politique.

Mais, revenons à l’histoire de ces globes :

Entre 1681 et 1683, Vincenzo Coronelli (franciscain de Venise, graveur, astronome et cartographe) a été chargé par le Cardinal d’Estrées, ambassadeur de Louis XIV à la Cour de Rome, d’une commande de deux globes (terrestre et céleste) aux dimensions encore plus grandes que les globes qu’il avait réalisés auparavant pour le Duc de Parme Ranuccio Famèse, pour Louis XIV alors au sommet de sa gloire.

Superbes pièces, objets de sciences, emblème du Pouvoir et symboles de la conquète du monde, les Globes de Coronelli offrent une représentation complète et synthétique de la Terre et du Ciel, appuyée sur un savoir encyclopédique. Le Globe terrestre met en scène les connaissances diffusées sur le monde et la Globe Céleste, peint et enluminé par Jean Baptiste Corneille est quant à lui, marqué par le culte du Monarque puisqu’il représente l’état des constellations célestes à la naissance de Louis XIV le 5 septembre 1638.

Sur la fabrication des Globes durant cette période, les renseignements sont fort rares. De l’équipe qui a assisté Coronelli, nous ne connaissons que trois noms : le frère Giambattista Moro, plus artisan que cartographe, Perronel, cartographe et collaborateur du Chevalier de Pène qui travaille alors à la rédaction du Neptune François, atas publié en 1693, et Jean Baptiste Corneille, l’un des peintres du Globe Céleste.

Deux boules de près de quatre mètres de diamètre pesant plus de 2,3 tonnes et représentant la Terre et le Ciel sur une surface de près de cinquante mètres carrés chacune.

Les Globes de Louis XIV devaient présenter les connaissances scientifiques de l’époque, mais aussi, célébrer la gloire du Roi, témoigner de sa mission « terrestre » comme de son origine « céleste ». Ils étaient, en même temps, les témoins de nouvelles possibilités techniques et scientifiques.

Dans son « Epitome Cosmographica » paru à Venise en 1693, Coronelli met l’accent sur la solidité des Globes de Louis XIV : «  La matière en laquelle ils sont fabriqués est quelque chose de solide de telle sorte qu’un seul d’entre eux a la capacité de soutenir le poids d’une trentaine d’hommes, sans qu’en soit affecté le Globe, capable de contenir à l’intérieur un nombre encore plus grand de personnes ».

 

Depuis le début du XXe siècle, ces globes n’ont été montrés qu’une seule fois au public, il y a vingt cinq ans, lors de l’exposition « cartes et figures de la Terre » au Centre Georges Pompidou. Ils sont restés longtemps dans leurs caisses dans une des travées de la Cité des Sciences et de l’Industrie. Puis ils ont été présentés au Grand Palais en septembre 2005 avant d’être transférés à la BNF le 4 octobre 2005. Ces trésors de la Cartographie baroque ont en premier lieu été placés au centre du hall Ouest où ils n’ont été que fugitivement visibles avant d’être occultés pour permettre aux restaurateurs de procéder à des interventions urgentes.

Aujourd’hui, ils sont définitivement installés au sein du Hall des Globes, un espace d’exposition permanent en libre accès. Un espace d’approfondissement offre au public l’explication de ces objets et de leur histoire et permet une mise en perspective scientifique de l’état de connaissance de la Terre et du Ciel du XVIIe siècle à nos jours.

 

Vous l’aurez bien compris, une exposition à ne pas manquer pour tous, aussi bien les adultes que les enfants.

 

 

Chantal ROLLAND

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.